CALCUL MENTAL
ou
CALCUL RAPIDE

     Je n'ai pas écrit ces programmes pour qu'ils se substituent au procédé Lamartinière. La compréhension, en calcul, commence par des manipulations, suivies d'interventions orales, écrites, une représentation graphique, une image mentale. L'avantage de l'ordinateur, c'est qu'il peut faire répéter infatigablement, mécaniquement, un exercice. C'est un entraînement qui favorise l’automatisation des procédures préalablement apprises.
     Ne vaut-il pas mieux mémoriser un algorithme, donc, une suite d'opérations sur des nombres, plutôt que des chiffres? C'est ce que je me suis efforcé de construire. Faire la différence entre un réflexe et une image mentale. À chacun de modifier mes programmes pour les adapter au niveau de ses élèves.
     Dans la plupart des exercices, les nombres sont tirés au sort de manière aléatoire par l'ordinateur. Dans certains cas, il est donc plus rapide d'utiliser un autre algorithme. Il faut toujours habituer l'enfant à rechercher une solution d'excellence , à essayer de trouver un algorithme meilleur ou original.


Anachronisme

     Plus personne, n'utilise aujourd'hui, la balance de Roberval, ni la boîte de masses de 1kg. C'est bien dommage ! Autrefois, on pouvait faire manipuler les enfants.
 


     « La vraie compréhension d'une démonstration, c'est quand elle est zippée en quelque chose qui n'a plus de temps. Il n'y a plus d'épaisseur temporelle. C'est le moment où l'objet de pensée n'existe plus au niveau du temps mais au niveau de l'image mentale. »

Alain Connes  

  Lire ou écouter l'entretien Alain Connes - Stanislas Dehaene 

Ces programmes sont tous écrits en JavaScript.
Vous pouvez les télécharger sur cette page, et les modifier librement.

    Téléchargement    



« Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi ceux qui voulaient faire la même chose, ceux qui voulaient faire le contraire et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire. » (Confucius)


    Retour à la page d'accueil